Les vacances et le retour!

Lors des vacances arrivées que j’attendais avec impatience et également les périodes de stage, je me rappelle que c’était comme un grand soulagement de ne plus avoir à faire à vous. Car j’ai eu beaucoup de chance de ne pas avoir de réseaux sociaux. Car sa aurai pu venir aggraver encore plus. Ça m’a permis une pause de 2mois.

Je me souviens quand ma me disais « tu ne vois personne de ta classe, pendant les vacances », j’avais envie de lui répondre « je suis bien mieux comme ça ». Les grandes vacances « d’été » me permettaient d’oublier et de faire abstraction de ce que j’avais dû subir durant l’année, concernant les petites elle me faisait aussi du bien, du genre faire une « pause ».

Mais quand venait la reprise à s’approcher, le stress montait de plus en plus et le mal revenait à l’idée de vous revoir. En principe c’était l’année de l’examen, donc je me disais que c’était la dernière année à vous subir.

Je me souviens qu’en milieu de cette dernière année, il y avait un moment ou que j’ai complétement craqué dans la matière étude de construction, jusqu’aux larmes. Nous étions en groupe sur un projet sympa ou que devions réaliser par groupe une maquette. Mais par manque de chance j’étais tombé dans le pire groupe c’est à dire avec vous. Mais là sans était trop et un moment donner je n’ai pas pu me retenir j’ai vite été me réfugier dans un endroit de l’atelier, comme c’était assez grand. Donc j’étais donc allé entrer deux postes de travail tout laissant libéré les larmes. Cacher aux yeux de tous en espérant que le prof ne m’aperçoive pas. Mais un du groupe dans lequel j’étais ma suivie et est venu vers moi. A ce moment-là j’ai eu comme une envi qui montait de te mettre un coup. Tu avais osé me demander « Qu’es ce qu’il ne va pas ? … » ou quelque chose dans ce genre je ne sais plus trop. C’est à ce moment-là que le prof a rappliqué en me disant « pourquoi tu pleures ? », « qu’es ce qu’il ne va pas » toutes ces questions auxquelles je suis resté muet sans rien pouvoir dire car je ne voulais pas dire tout ce que vous me faisiez d’autant plus que toi et un autre était là. Et puis de toute façon ça aurait été ma parole contre les vôtres.

La fin d’année arriva et comme chaque année cela signifie les portes ouvertes. On pouvait choisir entre la samedi ou vendredi, j’avais fait en sortes de choisir le vendredi après les cours car vous aviez pris le samedi. En milieu de la porte ouverte comme il n’y avait personne à venir j’étais donc partit prendre l’aire parce que rester à 1h30 à attendre, il faut bien s'aérer un moment. Donc je sors et jusqu’à présent j’étais tranquille tout seul et sur qui je tombe comme par hasard toi qui es avec certainement deux « potes » à toi.  Et qui est venu me voir tellement que les journées de cours ne te suffisent pas à croire. Tu ne pouvais pas me laisser un moment de répit, non ??!!

Rendez-vous sur le prochain chapitre " Deux ans de plus !! "

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire